Tasse « Roses » et sa soucoupe, Vienne

(Vers 1808)

Prix sur demande

Nous contacter

Tasse litron et sa soucoupe . La soucoupe dit en français « souffrons les épines en ésperant les roses » . Marqué. Tourneur: Joh. Vogl (actif jusqu’en 1820)

Taille: tasse H 6cm – diamètre soucoupe: 13.5cm

Vienne, période Sorgenthal.

Lit: En 1718, Claudius Innocentius du Paquier prend un risque immense et ramène de Meissen le secret de la fabrication de la porcelaine à Vienne. En reconnaissance de cet exploit, l’empereur Karl VI lui accorde le privilège d’être le premier et le seul fabricant de porcelaine de Vienne. En 1744, la Manufacture devient propriété impériale sous l’impératrice Marie-Thérèse. Depuis lors, le bouclier rayé des armoiries des ducs d’Autriche est utilisé comme marques d’authenticité. La production suivra la dernière tendance Rocaille. La Manufacture connu un âge d’or entre 1784 et 1805 sous la direction de Conrad Sörgel von Sorgenthal. Cette «période artistique» du classicisme célèbre le retour aux lignes droites et aux styles artistiques de l’Antiquité. Pendant le Biedermeier, la porcelaine viennoise devient un symbole d’élévation sociale pour la classe moyenne montante. La concurrence nationale et internationale aura raison de la célèbre manufacture qui fermera ses portes en 1864. Sa vaste collection de modèles sera donnée au Musée d’Art et d’Industrie, (maintenant le musée MAK de Vienne).

Nous contacter