Pendule à complication à cinq cadrans, Paris

Fin du 18e siècle

Prix sur demande

Nous contacter

Pendule à complication en arc avec mouvement squelette de la fin du XVIIIe siècle. Mouvement visible en bronze ciselé et doré ; il présente cinq cadrans émaillés polychromes, ce qui est une rareté. En haut, un cadran indique les phases du soleil. Au centre, un cadran avec les heures et les minutes, deux petits cadrans pour les mois de l’année et le jour de la semaine. En bas, les phases de la lune. Base en marbre blanc avec frise de perles en laiton soutenue par quatre patins.

Dimensions : H 44 cm x L 22,5 cm x P 12,5 cm.

Paris, fin du XVIIIe siècle.

La particularité de la pendule squelette est de laisser apercevoir son mécanisme au revers et au travers de son cadran ajouré. Héritière de la pendule portique, elle se compose le plus souvent d’une arche supportant un ou plusieurs cadrans. Cette forme connaît un grand succès dans les dernières années du XVIIIe siècle et jusque dans la première moitié du XIXe siècle en raison de la volonté des horlogers de démontrer leur maîtrise, les progrès techniques, ainsi qu’en réaction à la surcharge décorative des pendules à sujet.

 

The particularity of the skeleton clock is to let see its mechanism on the reverse and through its openwork dial. Heir to the gantry clock, it is usually composed of an arch supporting one or more dials. This form was a great success in the last years of the eighteenth century and into the first half of the nineteenth century because of the desire of watchmakers to demonstrate their mastery, technical progress, as well as in response to the decorative overload of figurative clocks.

Nous contacter