Assiettes aux oiseaux de Buffon, Paris

Fin du 18e siècle

Prix sur demande

Nous contacter

Rare ensemble de huit assiettes décorées d’oiseaux dans un décor naturel d’après l’encyclopédie d’histoire naturelle de Buffon. Superbes rehauts d’or brillant dessinant des papillons et autres formes géométriques avec au centre supérieur un cartouche portant le nom de l’oiseau. Excellent état. Une rareté sur le marché de l’art.

Dimension : diamètre des assiettes : 23cm

Paris, fin du XVIIIe siècle.

Lit : Le Comte de Buffon, Georges-Louis Leclerc est un naturaliste, biologiste, mathématicien et écrivain français (Montbard 1707-Paris 1788). Par sa diversité, sa richesse, son originalité et l’influence qu’elle a exercée, l’œuvre de Buffon est d’une importance exceptionnelle. Sa monumentale Histoire naturelle a été, de son vivant mais aussi après sa mort, un puissant vecteur de diffusion des connaissances scientifiques.

C’est en 1749 que paraît le premier volume de l’Histoire naturelle générale et particulière. Elle comprendra 44 volumes (36 de son vivant, 8 après sa mort), dont le dernier sera publié en 1804, longtemps après la mort de Buffon. Accompagnant le mouvement encyclopédiste de l’époque des Lumières, il s’agit d’un monument sans précédent, et d’ailleurs sans successeur, en matière de vulgarisation scientifique.

L’Histoire naturelle aborde tous les sujets : l’origine du Système solaire (dû, selon Buffon, au choc d’une comète), la formation de la Terre, la fossilisation, les faunes et les flores anciennes, de prudentes allusions à une évolution possible du monde vivant, cinq volumes sur les minéraux, et au-dessus de tout le reste la description détaillée de l’homme, des mammifères et des oiseaux, suivie de celle des reptiles et des poissons.

Le succès de l’ouvrage a tout de suite été immense. Avant Buffon, personne en France, en dehors des cercles de spécialistes, ne s’intéressait à l’histoire naturelle : seules les mathématiques et l’électrostatique passionnaient le public éclairé.

L’ouvrage, accessible au grand public, fait la part belle aux illustrations : près de 2000 planches y sont rassemblées, notamment pour la partie zoologie. Réalisées en grande partie par Jacques de Sève (collection des animaux quadrupèdes) et François Martinet (histoire naturelle des oiseaux) ces reproductions s’appliquent à décrire l’anatomie des animaux avec précision, dans des décors parfois fantastiques.

L’importance que Buffon attache à la vulgarisation scientifique est telle qu’il consacre son discours de réception à l’Académie française – où il est élu en 1753 – non pas, comme le veut la tradition, au panégyrique de son prédécesseur, mais à une véritable apologie du style (Discours sur le style). Il y soutient que, si les idées, les théories constituent, surtout dans le domaine scientifique, un fond de pensée qui est impersonnel, le style manifeste la nature propre de l’intelligence qui le produit : « Le style est l’homme même. » L’Histoire naturelle porte dans sa forme la marque de la personnalité de Buffon : l’élégance pompeuse du style peut paraître aujourd’hui démodée ; mais elle a le mérite d’avoir conservé à l’œuvre une parfaite clarté d’expression.

Nous contacter